Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog France-Emmanuelle

France-Emmanuelle vue sur le Web:

 

 

16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 11:09

couple_attirer_attention_partenaire.jpg

Chaque nouvelle rencontre nécessite une présentation de l'un à l'autre et pour cela nous allons "entrer en représentation" pour attirer l'attention du partenaire. Les 20 premières secondes sont déterminantes, vous devez donc en premier lieu soigner votre apparence.

 

 

 

1) Nous avons besoin de ressemblance et d'identification pour être séduit(e) et séduire, par conséquent adoptez l'attitude du partenaire en se calquant à sa façon d'être, c'est la clef de la réussite car pour faire partie de son groupe il faut en apprendre les codes et rites (notamment vestimentaires) et les utiliser en toute connaissance de cause.

 

2) La façon de se tenir est aussi très importante, pas de regard fuyant, soyez souriant(e), avenant (e) et naturel (le). En effet si vous donnez l'impression de tristesse, de mélancolie ou d'effacement, vous aurez du mal à attirer l'attention ou alors vous n'attirerez que des personnes tristes, mélancoliques et monotones...

 

3) L'humour est un bon point tant pour les hommes que pour les femmes, rien de pire que de raconter lors d'une première rencontre son histoire de vie en larmes en faisant part de l'intégralité de ses malheurs ou de notre difficulté à entrer en relation, vous feriez une erreur en imaginant que vous allez ainsi toucher votre nouveau partenaire, au contraire restez dans des discours optimistes, joyeux et festifs !

 

Donnez-vous les moyens de vos ambitions, inutile de chercher à séduire à tout prix pour vous rassurer car il y a de fortes probabilités que vous viviez des relations sans lendemains. Commencez plutôt par vous apprécier vous-même, ensuite vous pourrez partager votre bien être avec un autre de la manière la plus naturelle possible, plus vous serez vous-même et moins vous aurez à composer un personnage factice qui sonnera faux un jour ou l'autre...

 

Pour attirer l'attention, une femme va chercher (de loin) un homme du regard, baisser les yeux ou lui faire un léger sourire d'appel souvent accompagné d'un petit mouvement de tête ou d'un passage de sa main dans sa chevelure... ainsi par cette communication non verbale elle va autoriser un homme à venir l'aborder ou bien à la rejoindre, ensuite tout se joue très rapidement : messieurs soyez bien attentifs et à l'écoute posez des questions ouvertes, ne vous reste ensuite qu'à l'écouter tout en la regardant dans les yeux, sachez également que votre élocution tout comme votre capacité d'écoute va déterminer rapidement le début ou la fin de cette étape de séduction.

 

Pour séduire un homme entretenez le mystère (sans néanmoins devenir inaccessible...), ne vous rendez pas systématiquement disponible immédiatement, charmez-le physiquement, complimentez-le sans excès ni zèle car les hommes savent parfaitement reconnaitre les fausses flatteries des vrais compliments... vous pouvez aussi lui toucher discrètement l'épaule comme un signal que vous voulez aller plus loin avec lui dans le contact, et s'il répond par l'effleurement de vos hanches alors c'est que vous lui plaisez beaucoup et que vous êtes en phase de rapprochement physique... reste ensuite à utiliser les bons mots de part et d'autres pour conclure sur une voie plus intime, ceci d'un commun accord, évidemment.

 

Enfin, pour que la relation soit pérenne dans le temps, mesdames laissez-le respirer, ne soyez pas envahissantes ou en attente permanente d'attention, les hommes ont un ego fort et ont besoin d'autonomie (copains, activités sportives, travail, détente, repos, etc...). Mais sachez que si vous avez su séduire un homme et qu'il vous l'a exprimé clairement en retour, alors celui-ci attend votre appel et sera déterminé à vous revoir pour aller plus loin dans une relation : simple relation amicale ou relation physique, il n'y a souvent qu'un pas à franchir pour une relation de couple complète.

 

Finalement, une relation "au long court" consiste justement à chercher à attirer son partenaire dans un premier temps, rien n'est jamais acquis et je dirai même que les problèmes de couple apparaissent quand justement il n y a plus la volonté de surprendre son conjoint ou de vouloir le séduire au quotidien. Sachez entretenir le feu de la relation par la communication, les petits cadeaux réciproques et les doux moments tranquilles "entre quatre yeux".

 

En conséquence vous devez garder à l'esprit qu'attirer l'attention de son partenaire (nouveau ou habituel) consiste également à faire attention à celui qui va vivre ou vit à vos côtés une relation pleine et épanouie, dans le respect, l'échange et une attirance physique & intellectuelle renouvelée au jour le jour. Ne laissez pas s'éteindre une relation qui ne demande qu'à se développer , souvent pleine de promesse pour un futur à deux... avec le véritable amour comme récompense.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 12:06

Probleme_de_couple_crise_quarantaine_crise-existen-copie-3.jpgLes spécialistes vous diront tous qu'à chaque âge de la vie équivaut sa crise, dès le berceau notre existence est pavée d'étapes importantes, nous ne parlerons bien entendu pas ici de nos premières dents ni de la crise de l'adolescence mais d'une crise qui touche la plupart des couples : la crise de la quarantaine, et pour certains la crise de la trentaine, voire la crise de la cinquantaine...

 

 A un moment de leur vie beaucoup de femmes et d'hommes ressentent le besoin plus ou moins fort de "faire le point"... attention car cette expression générique regroupe des causes et implique des réactions très différentes selon les individus, les situations et les sexes, par conséquent il serait faux de dire qu'il existe une seule sorte de crise de la quarantaine (de la trentaine ou plus...), un seul symptôme et une seule solution générale pour tous.

 

Néanmoins nous pouvons poser quelques situations basiques rencontrées.

 

Pour une femme :

- se trouver du jour au lendemain tous les défauts du monde.

- penser ou constater que les hommes ne la regardent plus.

- ne plus avoir de plaisir sexuel avec son conjoint habituel.

- se poser trop de questions sur tout, cogiter sur son couple.

- avoir très peur de vieillir et de se regarder dans un miroir.

- trouver les tâches répétitives, ennuyeuses, insurmontables.

 

  ce qui peut entrainer les réactions suivantes :

- devenir triste ou maussade, agacée ou sans arrêt nerveuse.

- essayer de plaire à tout prix en ayant la "fièvre acheteuse".

- chercher sans cesse des aventures, ou prendre un amant.

- se remettre en question, en introspection, voire en analyse.

- utiliser toutes sortes de crèmes, de régimes ou maquillages.

- tout laisser tomber, constamment avoir envie de faire la fête.

 

Pour un homme :

- se demander si on a accompli quelque chose dans sa vie.

- avoir une irrésistible envie de séduire d'autres femmes.

- être irritable dans son couple ou distant avec sa partenaire.

- ne plus avoir envie de travailler ou se demander pourquoi.

- se poser des questions existentielles ou d'ordre métaphysique.

- passer du temps à l'extérieur du foyer, seul avec des amis

 

  ce qui peut entrainer les situations suivantes :

- une remise en question professionnelle ou familiale (crise).

- se transformer en Don Juan ou insatiable coureur de jupons.

- provoquer une grave rupture du dialogue au sein du couple.

- devenir passif, improductif, rêveur ou développer un "spleen".

- changer brusquement de caractère ou/et suivre une thérapie.

- être absent de la cellule familiale et s'éloigner de son couple.

 

Comme nous le voyons, ces crises existentielles peuvent générer de nombreux problèmes de couple, pour y remédier ou du moins atténuer cet "état de fait", seul le dialogue au sein du couple pourra tenter de désamorcer des situations qui peuvent dégénérer dramatiquement en rupture après une plus ou moins longue période d'incertitude ou de stress.

 

La plupart du temps ces crises peuvent aussi passer complètement inaperçues dans le couple et entrainer des "non dits", de multiples cachotteries ou de très gros mensonges regrettables... la situation peut alors devenir assez rapidement explosive et provoquer incompréhension, jalousie et tristesse dans le couple.

 

Afin de passer plus sereinement ces épreuves problématiques, lesquelles peuvent toucher l'un ou l'autre des conjoints (voire même les deux simultanément) un spécialiste du couple saura parfaitement apporter les solutions adaptées en ciblant les causes et en sachant guider le conjoint qui le demande.

 

Dans tous les cas, sachez que toute crise est surmontable, si votre couple est solide sur ses fondations alors la crise de la quarantaine n'est qu'un passage difficile, à l'image d'un chemin plus escarpé qu'il vous faudra gravir à deux pour la pérennité de votre couple et de votre amour.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 10:43

solitude_vivre_en_couple-copie-1.jpgAu fond c’est ça la solitude : s’envelopper dans le cocon de son âme, se faire chrysalide et attendre la métamorphose, car elle arrive toujours.

August Strindberg Extrait de seul

 

Il n'est pas rare d'entendre des hommes ou des femmes évoquer le fait qu'ils ne peuvent en aucun cas envisager de vivre seul(e), ce sont les mêmes qui bien souvent sont en quête permanente d'un(e) partenaire et qui s'étonnent de ne jamais réussir à s'installer dans une relation stable et pérenne, ou pire encore : malheureux en couple ils ne peuvent envisager une séparation de peur d'affronter une vie en solo...

 

Posons-nous quelques questions concernant la vie de couple :

 

- Savoir vivre seul(e) est-il un prérequis indispensable pour finalement vivre en couple ?

- L'autonomie des conjoints au sein du couple est-elle un facteur de succès et de pérennité ?

- Est-il indispensable de "vivre en couple" pour avoir une "relation de couple" heureuse ?

- Faut-il nécessairement tout partager en couple ou bien avoir des "exutoires" ?

 

Si les premiers jours, les premiers mois le couple est dans une relation fusionnelle, il ne peut vivre bien longtemps dans cette fusion permanente, simplement parce qu'il est indispensable que chacun des conjoints puisse chercher des moments de respiration dans son espace personnel.

Cet espace personnel peut se concrétiser bien évidemment dans le travail, dans certains loisirs extra-conjugaux (des loisirs "sages"...), ou bien des activités sportives ou associatives. A noter que certains conjoints peuvent néanmoins travailler ensemble... dans ce cas particulier il est d'autant plus nécessaire d'avoir des activités libératrices en dehors du couple.

 

Vivre en couple ne signifie heureusement pas vivre constamment "l'un sur l'autre" mais plutôt "l'un à côté de l'autre", la différence est fondamentale. En effet, si vous empêchez votre conjoint de vivre ses passions, de sortir aves ses amis ou de s'investir dans une activité qui lui tient à cœur vous risquez simplement la saturation ou l'overdose radicale... ceci dit rien ne vous empêche aussi de partager certains amis ou certains loisirs... tout est une question de bon dosage. Ce bon dosage ne se trouve que dans un dialogue conjugal constructif et équilibré.

 

Individuellement, si vous supportez mal la solitude alors remplissez le vide en vous mais n'attendez pas de votre conjoint qu'il vienne colmater vos manques ou compenser votre mal être personnel. La formation d'un couple implique normalement des attitudes positives et dynamiques afin qu'il n'y ait plus ni manque ni "mal être", ceci réciproquement selon une "subtile harmonie" que l'on peut aussi appeler "amour" si on le veut.... Dans un couple, les "moins" de chacun s'annulent au contact de l'autre grâce à cette harmonie, c'est un peu comme en mathématique : les "moins moins" donne du "plus", c'est à dire du positif ! Si ce "calcul dynamique" ne fonctionne pas au sein de votre relation de couple, alors c'est juste que celui-ci n'a pas encore trouvé la bonne phase harmonique... ou que vous n'avez pas choisi le bon conjoint, ce qui est plus problématique...

 

Dans tous les cas, il faut d'abord apprendre à vivre avec soi-même avant de pouvoir envisager de vivre avec un(e) autre, c'est d'ailleurs bien souvent grâce à une vie sociale riche et variée que nous rencontrons des personnes d'un même horizon, partageant les mêmes activités que nous, certaines de ces personnes célibataires peuvent être aussi de potentiel(le)s candidat(e)s pour vivre en couple.

 

La solitude, lorsqu'elle n'est pas synonyme d'un isolement avéré (aucun contact amical, social, etc..) est bien souvent liée à un appauvrissement de nos ressources personnelles (aucune activité sportive, sociale, familiale, intellectuelle) ce qui peut expliquer pourquoi nous avons l'impression que seule la présence d'un partenaire dans notre vie peut résoudre notre mal-être personnel, ce qui est un leurre bien entendu... mais cela reste tout de même un paramètre très important pour notre équilibre personnel : le couple ne règle pas tous les "problèmes personnels" mais fait fonction de "catalyseur de bien-être" lorsque les partenaires ont acquis dans le couple un dialogue constructif, lequel est souvent un facteur curatif et apaisant

 

Si vous vivez seul(e) (ou êtes célibataire), définissez bien vos besoins personnels, tentez de nouvelles expériences, enrichissez-vous des autres, ainsi vous allez prendre du plaisir pour vous-même et déborder de vitalité... quoi de plus attirant en effet lorsqu’un homme ou une femme est heureux de vivre avec de l'énergie à partager, dans un second temps vous pourrez définir vos chemins de vie et envisager une "relation de couple" avec celui ou celle qui est en accord pour vous accompagner, alors l'un à côté de l'autre vous déciderez si vous  le désirez de "vivre en couple", l'un avec l'autre...

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 07:30

Amitie_faux-probleme_de_couple_ou_sentiemnt_veritable.jpgA notre époque difficile et troublée, percluse par de multiples crises mais dans laquelle paradoxalement tout le monde semble être "ami(e)" avec tout le monde, il est peut être temps de remettre un peu de bon sens et d'ordre dans le mot "amitié", un "maître mot" effectivement très galvaudé et cuisiné à toutes les sauces notamment à celle du fameux site communautaire FaceBook qui pose ici le vrai problème de notre temps, celui des rapports entre les hommes et les femmes, celui de l'ego, de la confiance en l'autre et de la difficulté à s'impliquer en couple ou à partager des sentiments complexes souvent mal définis par manque de dialogue clair.

 

Mais posons-nous, chacun en ce qui nous concerne, la bonne question et plus précisément celle de l'amitié homme-femme, à commencer par sa définition afin de dépasser les trop simples mots pour leur donner plus de corps et justement du "corps" il y en a dans notre définition puisque nous parlons d'hommes et de femmes qui ne sont pas des entités informatiques virtuelles mais bien des êtres réels en chair et en os !

 

La définition ouvre la porte en grand sur les questions préalables suivantes :

 

- Comment concevoir une relation non sexuée entre deux personnes qui le sont ?

- Une amitié sincère peut-elle se transformer progressivement en amour véritable ?

- Peut-on conserver une telle amitié extra-conjugale lorsque l'on est déjà en couple ?

- L'amitié homme-femme n'est elle pas déjà simplement une forme primaire de couple ?

- Qu'apporte vraiment ce type d'amitié homme-femme, simple utopie ou réalité positive ?

- Cette amitié n'est-elle pas le substitut d'un amour que l'on n'arrive pas encore à transformer ?

 

Selon que l'on sera ou non déjà en couple, la question de l'amitié entre un homme et une femme (en dehors du couple déjà formé) peut poser un potentiel problème conjugal, en effet, sans pour autant y injecter de la pure jalousie le conjoint peut légitimement voir dans cette amitié extra-conjugale une importante rivalité externe plutôt négative pour son propre couple ceci tendrait à dire qu'il est très difficile de garder des ami(e)s de sexe opposé lorsque soi-même l'on est déjà engagé dans une relation de couple (ou que l'on vit en couple), et cela pour plusieurs raisons évidentes :

 

- Le conjoint n'accepte pas toujours qu'il (elle) passe du temps libre avec un(e) autre

- Le conjoint peut se sentir un peu frustré face à l'amitié portée en dehors de son couple.

- Une certaine jalousie peut effectivement se développer et poser un problème de couple

- "Amitié simple" ou "amitié amoureuse" le conjoint peut finalement se poser la question

- Voir arriver la peur de perdre ou de diluer l'amour de son conjoint face à ses "amitiés"

 

Dans tous les cas, si vous êtes en couple, sachez bien expliquer à votre conjoint que vos ami(e)s sont aussi un espace de nécessaire liberté personnelle pour vous-même mais aussi directement pour le bien-être de votre couple, car vous ne pouvez pas vous couper de vos ami(e)s, et ne vivez pas dans une bulle totalement hermétique, votre sociabilité passe aussi et surtout par les relations extra-conjugales d'amitiés dans le travail, d'amitiés dans des loisirs ou même d'amitiés virtuelles qui sont aussi les nouveaux modes sociaux à prendre en compte dans notre monde moderne.

 

Ceci dit, cela ne remet pas en question la notion de "couple légitime", au contraire car celui-ci sera d'autant plus stable qu'il saura donner cette confiance et cette liberté à son conjoint d'avoir des relations d'amitiés extra-conjugales pour en retirer un équilibre plus intime encore dans le couple constitué, lequel s'aime vraiment d'amour. Et puis pensez bien que les amitiés que l'on portent à votre conjoint prouvent bien qu'il est un(e) partenaire de choix ! Ceci renforcera "de facto" votre envie de conserver l'amour qu'il (elle) vous porte en "faisant le nécessaire" car vous seul(e) savez bien faire la différence entre amour et amitié : c'est bien vous qui partagez son lit et sa vie à plein temps.

 

Si vous n'êtes pas encore en couple (ou si vous ne vivez pas en couple), l'amitié homme-femme vous aidera à mieux connaitre le sexe opposé, tant dans la "construction sexuée des caractères" et pas uniquement sous la "forme sexuelle physique" de la relation entre hommes et femmes, bien que ce soit plaisant de "butiner" Notez tout de même qu'il est plus intéressant et très grisant de bien se connaitre avant de passer à l'acte (si vous en avez néanmoins l'intention réciproque et concertée).

 

Sachez prendre tout votre temps pour développer de vraies "relations humaines" plutôt que d'avoir rapidement des "relations sexuelles" insipides et bâclées, vous en retirerez un plaisir presque magiquement décuplé et sans aucune comparaison... ceci en décidant évidemment conjointement du bon moment : car oui, la simple amitié peut à tout moment évoluer en "amitié amoureuse" avec le temps, et même très souvent se transformer ensuite en un grand amour durable, stable, positif et constructif.

 

L'amitié véritable est un sentiment noble, que vous soyez ou non déjà en couple, sachez-la préserver à tous niveaux et ne la donner qu'à des personnes qui comptent vraiment pour vous.

Sachez  également concentrer et non diluer cette "valeur humaine indispensable" au bon équilibre social et mental, cela en va de votre construction personnelle mais aussi de celle de votre couple, actuel, potentiel ou bien futur.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 08:03

Bien_se_conduire_anticiper_probleme_de_couple.jpgL'amour du couple est remis en cause lorsque un ou des  éléments déclencheurs viennent remettre en cause la légitimité  du couple, tel que :

 

- la routine qui s'installe, l'ennui ou la lassitude.

- la trahison,  l'infidélité, le manque de respect.

- l'absence de désir ou d'amour pour son conjoint.

 

Plus le couple a une longévité conséquente et un vécu en commun mieux il est armé pour trouver une solution face à une crise conjugale ponctuelle, parce qu'au delà d'une séparation envisageable, il y a de nombreux enjeux qui permettent à chacun de réfléchir sur les conséquences irrémédiables d'une rupture (enfants, patrimoine, crise existentielle et psychologique, etc…)

 

En effet, un jeune couple sans attache (si ce n'est le seul amour initial qui les unit) aura bien plus de mal à trouver du sens pour sauver la relation en cas de crise grave, car leur seul bien commun est l'amour et que chacun sait que cet amour est extrêmement sensible à toute conjoncture déstabilisante d’où la cause d une rupture anticipée.

 

Pour illustrer la vie du couple, jouons avec les symboles et prenons l'exemple d'une voiture qui représente le couple :

 

- Le moteur = le désir et l'amour réciproque des deux conjoints.

- L'essence = l'énergie  indispensable pour que le couple fonctionne

- Les étapes = les épreuves sur l'itinéraire normal de la vie du couple

- L'itinéraire = le chemin emprunté pour concrétiser les projets communs

- Les dérapages = petits accidents de la vie, généralement sans conséquence

- La conduite (à tenir) = de l'écoute,  de l'attention, du respect, de la compréhension.

- L'accident = la remise en cause du couple, laisse des traumatismes légers ou graves.

- La casse = la séparation du couple, quelque chose s'est brisé et n'est pas réparable. 

Bien (se) conduire = un Couple solide qui tient la route dans une même direction choisie:

 

La voiture va rouler et faire un certain nombre de kilomètres, traverser progressivement des étapes, de belles étapes puis certaines seront plus difficiles lorsqu'il faudra passer des chemins sinueux alors les conducteurs mettront régulièrement de l'essence, chacun leur tour, puis conjointement.

 

Il y aura bien sûr quelques dérapages, parfois des accidents minimes, le conducteur à beau être différent, ce qui compte c'est la conduite à tenir pour effectuer l'itinéraire dans une même direction sans perdre son chemin, souvent l'un des deux conjoints joue le rôle de co-pilote afin de mieux lire le plan, la répartition des tâches est un facteur gagnant pour faire le parcours sereinement ensemble.

 

Une conduite dangereuse = un Couple fragile, c'est l'accident irréparable:

 

A peine la belle voiture toute neuve va démarrer que c'est déjà l'accident, pas de maitrise du véhicule, pas de maitrise de la conduite, des dérapages rapides, des changements d'itinéraires, on passe à des vitesses dangereuses, au premier virage un peu serré c'est l'accident grave finalement le moteur lâche et le couple est mort.

 

Votre couple se conduit à deux, avec des étapes communes à atteindre, il y a des parcours obligés et des tests pour avoir son "permis de couple" sans perdre des points de vie !

 

Cela nécessite d'entretenir méticuleusement votre véhicule, de bien préparer votre voyage (tracer l'itinéraire, définir les étapes, l'alternance des conducteurs pour se reposer, d'un co-pilote pour ne pas se perdre, etc.. ) évidemment tout au long de votre vie vous devrez faire face à de nombreux imprévus nul n'est à l'abri d'une courroie qui lâche,d'un éclat sur le pare-brise, d'un changement de parcours si nécessaire,  ou d'un manque de carburant, mais vous avez l'avantage de conduire à deux votre couple, tant que vous partagerez ensemble une vision commune de votre lieu de destination, il ne restera ensuite qu'à trouver ensemble des solutions pour organiser au mieux votre voyage.

 

Alors : Bonne Route sur les chemins que vous emprunterez ensemble !

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 07:07

Couple_Saint_Valentin.jpgCette très ancienne fête catholique s'est largement démocratisée et connait un grand succès dans nos sociétés modernes occidentales mais aussi partout sur la planète, cette fête de l'amour s'est parfaitement mondialisée. De plus en plus le 14 février est synonyme non seulement de fête des amoureux mais aussi et surtout de celle des couples amoureux déjà formés.
 
En effet la Saint-Valentin n'est plus réservée aux seul(e)s célibataires qui en profitaient pour déclamer leur flamme à l'élu(e) de leur coeur, aujourd'hui nous pouvons facilement constater que la plupart des couples en relation se souhaitent ce qu'il y a de meilleur en ce jour spécial qui célèbre leur amour et leur passion partagée.
 
Mais comment s'y prendre pour prouver tout cet amour à son adorable conjoint ? Cherchons quelques petites pistes intéressantes pour qu'il ou elle se souvienne de ce jour particulier et le grave à tout jamais dans son coeur et dans son esprit:
 
- Messieurs, offrez-lui des fleurs, ce n'est pas très original mais c'est déjà un premier pas qui fait toujours plaisir... évidemment ce seront des roses rouges, et au moins une douzaine !
 
- Mesdames, sachez vous parer de vos plus beaux atours, vous saurez parfaitement le charmer avec un beau décolleté ou une belle robe échancrée, rien que pour ses yeux ébahis...
- Et pourquoi pas un petit restaurant aux chandelles... ou bien une soirée romantique à la maison, rien que vous deux pour vous dévorer du regard avant de passer aux choses sérieuses...
 
- Quelques fois, un seul mot glissé dans le creux de son oreille peut suffire à raviver la flamme de son désir et à vous faire passer tous les deux une excellente journée, et chaude nuit...
 
- Des petits (ou plus gros) cadeaux... oui : les femmes aiment les bijoux, alors offrez lui un collier de perles roses, elle saura que votre amour est grand, ou bien un voyage à Venise et ce sera alors LE souvenir réellement inoubliable.
 
- Pour les hommes, le cadeau idéal ? ...mais vous le savez déjà : c'est vous, mesdames ! Oui, sachez simplement devenir caline plus qu'à la coutumée et il sera "aux anges" ou à vos pieds si c'est ce que vous recherchez !
 
Comme nous pouvons le constater, c'est l'intention qui compte, le plus beau des cadeaux c'est votre présence, votre attachement en ce moment présent, au simple fait qu'il (ou elle) est avec vous en ce jour pour partager symboliquement un doux moment à vos côtés. De plus, vous avez le droit d'être "fleur bleue" en ce jour de St-Valentin, personne ne vous le reprochera, bien au contraire...
 
Mais attention de ne pas faire d'impair... la Saint-Valentin ne se partage qu'à deux, et uniquement pour les couples qui se sont choisis réciproquement, donc n'utilisez pas cette fête pour vous imposer à la dernière minute ! Laissez cette petite erreur aux novices qui cherchent encore le grand amour au détour d'une rue... car nous parlons bien ici des "vrais couples", ceux qui s'aiment et qui savent se le déclarer sincèrement, non seulement durant cette journée particulière de la St-Valentin mais certainement aussi pour la Vie. Comme c'est beau : la Saint-Valentin c'est un peu comme une journée de conte de fée, alors il faut y croire, et à deux c'est mieux !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 14:17

mon_mari_seduit_d-autres_femmes.jpg.jpgEn voyant son mari séduire d'autres femmes en notre présence, laquelle d'entre nous n'a pas ressenti un petit pincement au cœur le voyant rire avec une autre, la regarder avec insistance ou discuter à bâton rompu avec deux ou trois jeunes demoiselles pâmées d'admiration et quelques fois d'envie...

 

Tiraillée entre la jalousie et la peur de l'abandon, blessée dans notre fierté féminine, un peu humiliée et décontenancée devant le comportement de celui que l'on aime, nous sommes bien souvent indécises ou désarmées quand au comportement à adopter pour mettre fin à ce mal être.

 

Quelques conseils :

 

- Pas d'esclandre ! inutile de faire partager à tous les invités vos griefs, rester digne semble être la meilleure des attitudes à suivre.

- Ne le regardez pas du coin de l'œil toutes les 5 minutes mais intégrez-vous naturellement dans un petit groupe de discussion comme si de rien n'était.

- Ajustez-vous à l'attitude de votre partenaire, agissez exactement comme lui, il y a de fortes chances qu'il vienne vous retrouver très rapidement...

- Discutez en ensuite calmement à votre retour, expliquez à votre conjoint ce que vous avez ressenti sans faire preuve d'agressivité ni de rancune.

 

Les hommes aiment tester leur pouvoir de séduction, d'autant plus s'ils ont un public féminin acquis à leur cause... peut-on les en blâmer ? non, car nous aussi les femmes aimons séduire, finalement ce qui nous blesse ou nous irrite, ce n'est pas tant de voir nos hommes se démener pour parader toute une soirée c'est plutôt la sensation de ne pas être respectée et d'être oubliée pour un temps.

 

Sachez que vous ne pouvez pas non plus mettre votre homme sous cloche "hors du monde", ce n'est pas un objet... et puis vous devriez plutôt être fière de voir votre homme capable de séduire, car c'est qu'il aime les femmes et veut aussi se rassurer quant à son potentiel de séduction...mais plus encore, c'est bien vous seule qu'il a choisi parmi toutes ! Alors passez outre votre petite pointe de jalousie, pensez que ce soir il ne sera rien qu'à vous dans votre lit, vous saurez le lui rappeler dans l'intimité dont vous seule avez la clef du secret de ses désirs.

 

N'oubliez pas que le dialogue est aussi fondamental, cependant évitez de lui demander "si je m'étais comportée comme tu l'as fait, l'aurais-tu accepté ?" Si vous ne voulez pas entendre une réponse du type "je ne sais pas"...

 

Le problème n'est pas tant de savoir ce qu'il aurait fait à votre place, mais de lui expliquer que vous n'acceptez pas qu'il se comporte de la sorte, et que cela vous perturbe légitimement. Une fois le sujet définitivement clos, recentrez-vous sur votre relation pour ne pas dépenser toute votre énergie à l'épier ou chercher à vérifier s'il va recommencer, car ce qui compte c'est le prochain moment à partager ensemble, ce moment qui donne envie que d'autres moments agréables se produisent, c'est cela que vous devez garder à l'esprit afin de ne pas laisser de mauvaises pensées négatives vous envahir.

 

La confiance en son conjoint est indispensable, mais plus encore la confiance en soi et en notre capacité à séduire cet homme que vous avons choisi en surmontant nos moments de doute, car si vous laissez le doute et la colère s'insinuer au sein de votre relation, vous allez détruire lentement votre relation de couple.

 

Gardez à l'esprit que vous ne pourrez empêcher votre mari de regarder, voire même de chercher à plaire à d'autres femmes, mais sachez que finalement c'est vous qui partagez pleinement son quotidien, son corps, son esprit et son cœur : vous êtes la "femme de sa vie", et c'est bien le principal !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 17:54

Comment_acte_sexuel_couple.jpgDans notre monde contemporain les hommes et les femmes adoptent des comportements modernes vraiment très divers afin de se choisir, de s'apprécier et de temps en temps rester ensemble pour former un "couple durable" (dans le sens qu'ils se plaisent assez pour développer une "relation" ensemble, faire l'amour régulièrement et envisager des projets en commun, comme nous l'avions déjà écrit dans les précédents articles 1/3 & 2/3).

 

"Se choisir", voici la plus belle énigme de la Création ! En effet, sur quels critères les individus se fondent-ils pour "se trouver" dans le but de s'unir... il s'agit ici d'un dilemme existentiel capital, personne n'y échappe et toute cette histoire est certainement la clef du sens de la Vie, de nos vies, finalement de la vôtre aussi... Nous comprenons tous que se pencher sur ce point ne va pas être si simple mais heureusement nous pouvons définir quelques postulats pour sortir de ce brouillard et éviter la catastrophe climatique conjugale en faisant un mauvais choix dès le départ... oui, car : qui ne s'est pas dit au moins une fois : "j'aurai mieux fait de me casser une jambe le jour où je l'ai rencontré(e)" (petite phrase exprimée en pensée plutôt "qu'en mots dits") ou bien encore : "quel heureux hasard nous a fait nous rencontrer, quelle chance fantastique !" (dans ce dernier cas généralement les deux partenaires le disent ouvertement de concert avec un grand sourire en prime !).

 

Attaquons d'emblée le sujet de face afin de ne pas le biaiser, et posons nous la bonne question : si l'on est en relation de couple depuis longtemps, l'acte sexuel représente-t-il aujourd'hui le rituel ultime et inaliénable qui définit la puissance de cette relation et soude les deux partenaires dans une union de couple stable et harmonieuse ? En d'autres termes : l'acte sexuel répété avec un partenaire habituel entraine-t-il la formation d'un "couple à part entière" avec ce même partenaire ?

 

Cette dernière question ouvre un sous-entendu "presque" évident qu'il convient néanmoins de souligner : un "vrai couple" ne semble être défini comme tel que s'il n'y a pas d'acte sexuel extra-conjugal, que si l'acte sexuel est partagé en commun mais pas avec d'autres, et uniquement si la confiance et ce partage intime ne sont réservés qu'à "l'élu(e) de son cœur"...  Mais tout ceci reste une réalité bien théorique car dans la pratique il arrive que les couples s'octroient la permission "d'aller voir ailleurs"... De cette permissibilité on voit tout de suite le danger potentiel d'une telle décision, laquelle semble pourtant empreinte d'une gentille "Liberté d'esprit"...

 

Car finalement, avec qui faire l'Amour sinon avec la personne en qui l'on a le plus confiance, avec qui l'on désire allumer le foyer d'une vie partagée, avec qui l'on veut aussi fonder (ou refonder) une famille stable.... Ici aussi la question de l'acte sexuel implique la notion fondamentale de la vie en commun (voire de la famille) et donc à long terme de se poser non seulement la question de la simple "relation de couple" mais surtout celle de la "vie de couple", et la différence est essentielle ! car cette passation, qui n'est pas que terminologique, va sceller la relation en union désirée, décidée, durable et stable.

 

Sans faire pour autant l'apologie du mariage ou d'un quelconque contrat social établi par la société (de type "pacs" ou autres...), ce sont bien les deux partenaires qui décident conjointement d'un partage de l'acte sexuel réservé uniquement au sein du couple dans une intimité exclusive. L'acte sexuel est donc un facteur "constructeur du couple" à la fois rituel de passage (comme nous l'avions vu précédemment) mais aussi un "pacte fondateur" qui lie résolument la confiance des partenaires et la met à l'épreuve du feu (face aux différentes tentations extra-conjugales).

 

Nous constatons tout le poids "réel" de l'acte sexuel dans la relation de couple : il est une des composantes majeures sur laquelle l'ensemble de la relation va s'établir, et ici il n'est plus simplement question de plaisir mais surtout et avant tout d'acte d'engagement réciproque et de confiance mutuelle définissant ainsi les fondations de la vie du couple.

 

Evidemment, toutes ces notions de confiance, de relation de couple (ou de vie de couple) se construisent non seulement avec le temps mais aussi avec une certaine maturité d'esprit, cette dernière n'est accessible qu'aux couples ayant déjà vécus pleinement des expériences amoureuses constructives, il n'est pas question d'extrapoler globalement notre raisonnement à tous les couples quel que soit leur âge ou leur histoire personnelle... de même, certains disposeront de cette maturité nécessaire très tôt et d'autres ne l'acquerront qu'assez tardivement au fil de leur vie et des rencontres successives qui forgent leur caractère via des expériences heureuses ou malheureuses.

 

Dans tous les cas, si vous êtes déjà en couple et que vous continuez à vous poser la question : "avec qui faire l'amour aujourd'hui ?" c'est que vraiment votre relation de couple actuelle n'est pas épanouie ou que vous n'êtes pas encore fait(e) pour vivre en couple... par conséquent approfondissez d'abord votre relation préexistante avant d'aller chercher ailleurs et sachez être responsable de vos actes (sexuels) en toute connaissance de cause... à effet sur votre partenaire. Et n'oubliez pas qu'en couple vous avez des choix à faire à deux pour savoir ce que l'acte sexuel signifie pour vous deux, très certainement beaucoup de plaisir partagé... mais aussi un formidable pacte de confiance réciproque, celui-là même qui peut vous permettre de construire une véritable vie de couple en toute sérénité et plénitude, un accomplissement pour certain(e)s, peut-être même le "sens de la Vie"... mais ceci est une autre histoire, plus philosophique voire métaphysique.

 

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 09:03

comment_l-acte_sexuel_dans_le_couple.jpgNous l'avons bien vu dans la première partie, l'homme et la femme n'ont pas une même perception de l'acte sexuel, pour autant ils arrivent à l'accomplir ensemble en ayant des chemins différents mais heureusement une direction commune qui les amène finalement à faire l'amour en toute entente et plaisir.

 

Maintenant, chacun aura ses préférences et c'est justement le bon dosage de leur complémentarité et de leur singularité, chez les uns et les autres qui déterminera que l'acte sexuel sera apprécié ou non, évoluera ou non, sera répété plus ou moins.

 

Par conséquent, il faut se poser certaines questions importantes, après le "Pourquoi", voici le "Comment", oui: comment procéder dans un acte d'union physique aussi intime qui implique autant de concessions de la part de deux êtres aussi dissemblables, non seulement dans leur mentalité initiale et dans leur conception psychique, mais aussi dans leurs "histoires personnelles"... deux êtres qui peuvent aussi à tout moment dire "non" ou bien chercher ailleurs pour trouver mieux.

Car comme nous le savons : "le mieux est souvent l'ennemi du bien", surtout dans le domaine des relations humaines où les petits défauts peuvent devenir paradoxalement des atouts majeurs...

 

Il est important de signifier que notre "Comment sexuel" va décrypter de manière extrêmement précise le type de relation dans le couple, en effet selon les habitudes sexuelles qui seront prises nous verrons si ce couple, qui a franchi l'étape de l'acte, dispose de capacités à renouveler cet acte avec le même rituel ou non.

 

Oui soulignons le (car bien souvent nous l'oublions tant il est banalisé) : l'acte sexuel est un "rituel", il est le ciment entre la chair et l'esprit, entre le physique et le mental, il est l’ acceptation de deux mondes sur différents niveaux et de deux individus spécifiques dans une seule fusion radicale. Le "rituel sexuel" dans le couple va donc être à l'image du couple, et les positions sexuelles adoptées seront le reflet de cette "entente partagée" que représente "l'entité couple".

 

Nous le savons tous, certaines positions sexuelles sont plus ou moins dominatrices, ou bien sensuelles, câlines, ou au contraire très égocentriques... oui, il peut y avoir aussi dans une union physique une part évidente d'égoïsme si le partage du plaisir n'est pas équilibré ou parfaitement partagé de manière harmonieuse. D'où l'importance du "Comment bien faire l'amour" à sa/son partenaire, car c'est aussi lui montrer "tout son amour" dans l'acte lui-même...

 

Le Kamasutra est un bon exemple de répertoire des positions sexuelles et nous n'en ferons évidemment pas l'inventaire ici, par contre nous pouvons en tirer des catégories génériques afin d'en prendre exemple et d'en tirer des conclusions graduellement explicites:

 

- Certaines positions sont très collaboratives et impliquent des efforts soutenus de la part des deux conjoints.

- D'autres positions sont plus égocentriques et laissent l'un des deux partenaires passif, ou subissant l'acte.

- Des positions sexuelles peuvent même être agressives voire être perçues comme dégradantes ou violentes.

 

Dans ces trois grandes typologies nous pouvons résumer globalement trois types de couple et de caractères induits via et dans l'acte sexuel.

 

Il va sans dire qu'il semblerait que le plus équilibré des types d'acte sexuel serait celui où les deux collaborent de concert... et bien ce n'est pas toujours le cas... ce n'est pas parce que dans le quotidien du couple l'un est plus actif qu'il le sera aussi dans l'acte sexuel... effectivement, car l'acte sexuel est aussi un "formidable outil régulateur" qui permet de redistribuer dynamiquement les cartes du couple avec de nouveaux jokers !

 

Ainsi par exemple, une femme très calme et douce en apparence dans son couple pourra être très active et même dominatrice dans l'acte sexuel (avec des positions assises sur l'homme), de même une femme plutôt autoritaire dans son couple pourra devenir très douce et réservée durant l'acte sexuel en recherchant des positions très participatives et sensuelles (face à face, impliquant des baisers ou de nombreuses caresses). De même, très souvent des hommes un peu timides ou froids peuvent montrer une grande (h)ardeur durant l'acte sexuel et combler leur partenaire alors que d'autres qui semblaient très machos et virils se retrouvent finalement à ne rechercher que le sein et les bras protecteurs de leur mère dans l'acte avec leur partenaire...

 

Sans avoir à catégoriser de manière stricte et définitive, l'acte sexuel et plus précisément les positions qui en découlent sont finalement assez représentatives de "l'état d'esprit" du couple, faire l'amour n'est pas qu'un moyen de prendre du plaisir, c'est aussi un acte signifiant, un acte revendicateur de désirs et d'expressions qui se formulent dans une union physique concertée... c'est un échange dans lequel chacun est en demande et reçoit ce que l'autre veut bien lui donner, c'est par conséquent aussi un excellent baromètre de la bonne santé du couple si celui-ci sait alterner avec justesse et diversité toute la panoplie des jeux de l'amour.

 

Laissez donc libre court à toutes vos envies et laissez votre partenaire s'exprimer pleinement durant l'acte sexuel, soyez à l'écoute et anticipez même ses demandes en lui proposant des positions innovantes et vous verrez alors votre couple évoluer positivement aussi dans le quotidien en imitant cette volonté de confiance en l'autre, car sans confiance il ne serait y avoir tout simplement ni Amour ni acte sexuel harmonieux dans une complicité tant recherchée. Nous verrons en troisième partie avec QUI partager tout cet amour et toute cette confiance réciproque.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 08:55

Pourquoi_l-acte_sexuel_dans_le_couple.jpgLes hommes et les femmes ont de tout temps eu besoin de faire l'amour, c'est un acte naturel inscrit dans nos gènes et dans nos cerveaux, pour autant chacun d'entre nous a une conception très personnelle de l'acte sexuel tant au niveau de la façon de le réaliser ou de l'aborder que de ce qu'il en retire comme satisfaction ou comme plaisir, voire même dans ce qu'il cherche à partager ou non avec son/sa partenaire.

 

 

Faire l'amour c'est avant tout chercher à partager des sensations très agréables et aussi à les amplifier avec quelqu'un que l'on a choisi, sinon on se passerait bien d'aller chercher si loin ce que l'on peut si facilement se donner à soi-même... Par conséquent les femmes et les hommes se cherchent depuis la nuit des temps non seulement pour s'accoupler et avoir des enfants mais évidemment pour avoir du plaisir ensemble. A noter que ce qui différencie l'Homme de l'animal (à l'exception du Bonobo, singe très proche de l'Homme) c'est justement que nous maitrisons volontairement l'acte sexuel afin d'en tirer un plaisir normalement partagé et renouvelable.

 

Mais qu'est-ce exactement que le plaisir dans l'acte sexuel ? Il faut en effet déjà se poser la question, la femme et l'homme ont-ils la même recherche de plaisir ? et à quel niveau... Nous savons que les femmes, contrairement aux hommes, doivent primordialement intellectualiser l'acte sexuel avant de passer à l'acte et d'en prendre plaisir, c'est tout à fait normal car la femme doit se préparer à se donner, à s'ouvrir, et ce n'est pas une mince affaire de se dire et surtout d'accepter qu'un "corps étranger" rentre profondément dans le sien sans une raison importante... l'esprit de la femme doit donc, d'une certaine façon, démontrer et faire admettre à son propre corps que l'homme qui va lui faire l'amour n'est pas un agresseur extérieur mais un "partenaire" dans le partage de "quelque chose"... ce quelque chose c'est justement le plaisir à venir.

 

Pour l'homme c'est bien plus simple, la recherche du sexe de la femme est profondément inscrite dans son cortex et l'acte n'a pas besoin d'être plus intellectualisé que ça... trouver la femme pour copuler est une raison bien suffisante pour le faire "de facto", pas besoin d'y réfléchir plus longtemps puisque le corps de l'homme est(normalement) en demande incessante du corps de la femme. Bien souvent on dit que les hommes pensent d'abord avec leur sexe, ce qui n'est pas totalement faux...

 

Ne soyons pas non plus trop réducteurs avec les hommes, car ce sont eux qui vont, souvent avec génie, trouver techniquement le discours déclencheur et ensuite les meilleures positions pour donner ce fameux "plaisir accepté par les femmes", et c'est ici que tout devient plus compliqué car il existe de très nombreuses positions sexuelles, toutes ont une signification et entrainent une participation acceptée et pleinement partagée des deux protagonistes au risque de ne pas parvenir conjointement à ce plaisir tellement recherché... ce qui entraine maintenant une réflexion intense de l'homme pour dévoiler qui est vraiment la femme avec laquelle il s'accouple, ceci pour mieux la satisfaire....

 

 

Et il existe une infinité de types de femmes, ce qui ne facilite pas sa tache mais en même temps excite son intérêt pour la chose puisque il devra s'adapter en calquant son approche sexuelle à celle de la femme, d'où l'esprit souvent plus créatif et analytique de l'homme comparé à celui de la femme... finalement tout "sexe-plique" et chacun dispose de ses prérogatives, devoirs et demandes spécifiques !

 

Sans pour autant formaliser aussi simplement les comportements des uns et des autres en fonction des modalités sexuelles de base, on peut en tirer de très bonnes réflexions généralistes qui s'approchent de la réalité afin d'en tirer des schémas explicites.

 

Mais ici nous venons justement déjà de définir un "autre type de plaisir", non seulement physique mais aussi intellectuel... effectivement la femme tire un grand plaisir intellectuel à vaincre la barrière de son corps en lui faisant accepter l'intrusion sexuelle de l'homme puis ensuite en poussant ce dernier à lui trouver la position qui correspond à ce qu'elle recherche pour en tirer un plus grand plaisir sexuel physique... de même l'homme tire une grande satisfaction et donc un grand plaisir intellectuel à persuader la femme de s'accoupler avec lui et à trouver ce qu'elle recherche physiquement, ceci avec grand renfort de cogitations intello-sexuelles, donc en usant aussi de ses neurones en plus de son sexe...

 

Nous le voyons ici, femmes et hommes doivent savoir aussi jouer le jeu de l'amour avant de passer à l'acte... et chacun à un rôle et une place bien définie, c'est aussi cette place que chacun adopte qui donne la modélisation des positions sexuelles qui sera partagée par la suite.

 

Après avoir défini le "Pourquoi" de l'acte sexuel, nous passerons au "Comment" (2/3) et enfin au "avec Qui" (3/3).

 

 

Partager cet article
Repost0